the longevity club

La communauté Ticuna, le bateau-ambulance et la Clinique La Prairie

À la pointe sud de la Colombie, dans l’immense forêt tropicale amazonienne près des frontières du Pérou et du Brésil, se trouve le port de Leticia, une ville frontalière accessible au reste du monde uniquement par les airs ou la mer. Entourés d’étendues de l’épaisse jungle amazonienne, près de 70 000 Amérindiens vivent dans cette région d’une superficie semblable à celle de la Grande-Bretagne. Divisés en 17 tribus indigènes, ils vivent dans de petits villages sur des affluents de l’Amazone – la rivière Loretoyacu – où la vie se développe en abondance et les eaux regorgent de poissons ainsi que des légendaires botos ou dauphins roses. Quelque 580 espèces d’oiseaux et une multitude de papillons vivent dans cette jungle de verdure aux côtés de nombreux singes, iguanes, fourmiliers et jaguars.

La communauté Ticuna est la plus grande communauté de tribus indigènes toujours existante au centre de l’immense État d’Amazonas. Estimés à environ 8 000 en Colombie, les Ticunas vivent encore essentiellement comme leurs ancêtres. Ils sont horticulteurs, pêcheurs, chasseurs et cueilleurs. Bien que certains aient adopté des aspects de la culture occidentale, la communauté a su préserver son mode de vie traditionnel, sa langue d’origine et ses rites. D’un point de vue artistique, la communauté Ticuna possède une grande richesse culturelle où la danse et l’artisanat jouent un rôle essentiel et où prédominent le bonheur et la paix. Cependant, alors que la difficulté d’accessibilité à leurs villages les a aidés à préserver leur précieux héritage, les conditions de vie sont rudes en raison du manque d’assistance médicale et d’accès à l’eau potable.

Même si cette communauté reçoit de l’aide du gouvernement, elle manquait cruellement de soins médicaux et dentaires, de matériel éducatif et de dispositifs de filtration de l’eau. Cependant, le besoin le plus pressant était un bateau-ambulance pour transporter les cas urgents vers les hôpitaux de Puerto Navino et Leticia, les villes les plus proches offrant une assistance médicale et accessibles uniquement par la rivière.

Coordonnée par l’organisation caritative www.SES-explore.org, une expédition de bénévoles a financé un projet d’aide et d’assistance à la communauté Ticuna colombienne pendant le mois de mai 2017. L’un des objectifs principaux du voyage était de livrer un bateau-ambulance au chef suprême de l’ensemble des villages locaux. Le bateau a été financé par la Clinique La Prairie, désireuse d’offrir ce don au peuple amérindien Ticuna afin de faciliter l’accès rapide aux villes avoisinantes et de pouvoir sauver des vies. Lorsque l’équipe est arrivée dans l’un des villages reculés, le bateau-ambulance a été utilisé pour la toute première fois dans le but de sauver la vie d’un enfant atteint de Malaria. Dans un état critique, le bébé a été transporté vers l’hôpital le plus proche juste à temps grâce au bateau-ambulance, avant de retourner chez lui 6 jours plus tard retrouver les bras de sa mère.

À l’approche de la fin de l’expédition, le président des communautés Ticuna, Rusbel Torres, et les représentants de la Clinique La Prairie échangèrent leur gratitude et des mots d’espoir pour l’avenir. Gregor Mattli, président de la Clinique La Prairie, exprime ses remerciements : «Nous sommes fièrs d’avoir pu contribuer à aider la communauté Ticuna qui en avait réellement besoin. Les soins médicaux devraient être accessibles à tous et nous sommes impatients de prendre part à bon nombre d’autres projets d’aide à des communautés dans le besoin. Nous remercions nos représentants, Anna Nicholas et le colonel John Blashford-Snell, pour leur investissement dans ce projet ainsi que la communauté Ticuna et les bénévoles pour leur accueil chaleureux et leur soutien. »